Rechercher le Crédit Travaux adapté à votre projet

  • Réalisez tous vos projets dans les meilleures conditions
  • Décrivez vos besoins et obtenez les meilleurs devis pour votre crédit travaux
  • Réalisez un emprunt sans vous surendetter

Comparer

Réalisez toutes vos envies avec le Crédit Travaux !

Changer les fenêtres, installer un nouveau système de chauffage, refaire la toiture, réaménager la cuisine, la salle de bain... vous souhaitez effectuer des travaux dans votre logement, des professionnels vous ont déjà établi des devis et il ne vous reste plus qu'à trouver le financement ? Le crédit travaux, également appelé prêt travaux, s'adapte à votre projet de rénovation, d'isolation ou de décoration.

Comment fonctionne le Crédit Travaux ?

Le crédit travaux, souscrit sous la forme d'un prêt personnel, peut financer n'importe quel type de travaux qu'ils soient réalisés par des artisans ou par vous-même. Son montant est plafonné à 75 000 € sur une durée maximale de 10 ans. Certaines banques peuvent même vous proposer des prêts spécifiques rénovation ou isolation à des conditions plus avantageuses que les crédits travaux classiques.

Le crédit travaux comporte de nombreux avantages :

  • les fonds sont débloqués immédiatement après l'acceptation du crédit
  • pas d'obligation de présenter de factures, que les travaux soient réalisés par une voire plusieurs entreprises ou par vous même
  • le taux effectif global (TEG) est réduit car il n'y a pas de frais de dossier, ni de garantie d'hypothèque ou de de caution mutuelle
  • la souscription d'une assurance décès-invalidité n'est pas nécessaire
  • pas de pénalités en cas de remboursement anticipé du prêt

Les autres solutions de financement des travaux

Le crédit travaux sous forme de crédit immobilier

Un crédit immobilier est souvent souscrit pour l'acquisition d'un bien immobilier. Cependant, sachez qu'il peut également servir à financer de gros travaux, supérieurs à 75 000 €. En général, sa durée varie entre 10 et 30 ans. Contrairement au prêt personnel, les travaux ne peuvent être réalisés que par des professionnels (sauf accord spécifique avec le prêteur), nécessitant donc de présenter des justificatifs tels que des devis ou factures. Par conséquent, le déblocage des fonds prendre plus d'un mois après l'acceptation du crédit. Par ailleurs, il vous sera demandé de souscrire une assurance de prêt, et vous devrez payer des frais de dossier et présenter une garantie (hypothèque ou caution). Notez, par ailleurs, que votre crédit immobilier peut regrouper l'achat du bien et le financement des travaux à réaliser.

Le prêt travaux à taux zéro (PTZ+) 

Mis en place afin de favoriser l'accession des français à la propriété, il s'agit d'un prêt aidé car c'est l'Etat qui prend en charge les intérêts. Depuis 2015, le PTZ+ ne peut être accordé qu'en cas d'acquisition d'un logement principal accompagnée de travaux, qu'il s'agisse de l'achat d'un logement neuf ou d'une construction. Il peut également servir à financer un logement ancien avec travaux de rénovation, mais dan ce cas, le montant des travaux doit représenter au moins 25% du crédit et le logement doit être situé sur une commune éligible. Le PTZ+ est fait pour être cumulé à d'autres prêts, il ne peut financer la totalité du bien et il n'est accordé que si l'emprunteur ne dépasse par un certain niveau de ressources. Enfin, il peut être distribué par les établissements bancaires ayant signé une convention avec l'Etat.

Le prêt épargne logement

Ce prêt est accessible aux titulaires d'un plan épargne logement (PEL) ou d'un compte épargne logement (CEL) après une période d'épargne (18 mois pour un CEL, 4 ans minimum pou un PEL). Il peut servir pour financer les travaux de construction, d'extension ou de rénovation d'une résidence principale voire d'une résidence secondaire si le CEL ou PEL ont été ouverts avant le 28 février 2011. Lors de sa souscription, l'Etat accorde une prime d'un montant maximum de 1525 € pour le PEL et de 1144 e pour un CEL. La durée du prêt varie entre 2 et 15 ans et montant de l'emprunt est plafonné à 93 000 e pour le PEL et à 23 000 € pour le CEL.

Bon à savoir : pour financer vos travaux, vous pouvez également bénéficier, sous certaines conditions, d'une subvention de l'Agence nationale de l'habitat (Anah).

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, a des fins de mesure d'audience et d'amélioration de la qualité du service, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.