Se prémunir avec une assurance loyers impayés

  • Décrivez votre besoin en 3 minutes
  • Recevez des devis personnalisés pour votre assurance loyers impayés
  • Obtenez les meilleures garanties

Comparer

Vous protéger contre les loyers impayés

Vous avez pris toutes les précautions pour vous assurer que votre locataire soit en mesure de payer son loyer et les charges qui lui incombent. Avec la dégradation de la conjoncture économique et l’accroissement de la précarité des revenus, vous savez pourtant qu’il n’est pas à l’abri d’un pépin financier qui l’empêcherait de payer son loyer. Un risque qui peut vous mettre en grande difficulté, surtout si ce revenu locatif vous permet de rembourser un crédit ou d’apporter un complément de retraite.

Pour vous en prémunir, vous disposez de deux solutions : la caution et l’assurance loyers impayés. La caution apparait vite insuffisante si les impayés se prolongent dans le temps. Cette garantie est une bonne alternative, elle vous protège des principaux risques liés à la location. Mais attention, vous ne pouvez pas cumuler caution et assurance, la loi l’interdit, sauf si votre locataire est étudiant ou apprenti.

Le socle de base de cette assurance, proposé par la plupart des compagnies et des banques, comprend : les loyers impayés, la dégradation du logement par les locataires, les frais de contentieux, la protection juridique.

Cependant, les plafonds d’indémnisation diffèrent d’un acteur à l’autre, d’où la nécessité de faire un comparatif de devis. Souscrire vous permet, par ailleurs, de bénéficier d’un avantage fiscal : la prime annuelle d’assurance est intégralement déductible de votre revenu foncier brut.

Vérifier que votre locataire est éligible à l’assurance

Ce dispositif ne fonctionne que si votre locataire dispose de ressources suffisantes, il doit être réputé solvable. A la souscription, votre compagnie ou votre banque lui demandera de fournir des pièces justificatives (bulletins de paie, fiche d’imposition etc.) et de remplir une fiche de renseignements afin d’obtenir l’agrément.

Un locataire est considéré solvable lorsque ses revenus nets représentent au moins 2 fois le montant du loyer. Selon les contrats et pour s’adapter au marché de l’emploi, la solvalbilité d’un locataire en contrat à durée déterminée (CDD) est acceptée si toutefois, la durée restante du contrat de travail est d’au moins 8 mois au moment de l’adhésion.

Pour un locataire étudiant ou apprenti, une caution solidaire d’un tiers sera demandée, et s’il ne répond toujours pas aux critères de l’assurance, il peut être couvert par la Garantie des Risques Locatifs (GRL), un dispositif mis en place par l’Etat et le 1% logement afin de faciliter l’accès au logement des intérimaires, chômeurs etc.

Quel prix pour votre Assurance Loyers Impayés ?

Le coût varie d’un assureur à l’autre, mais représente entre 2 et 2,5% du montant du loyer charges comprises.
Comme dans tout contrat d’assurance, vous pouvez choisir une couverture élargie en ajoutant des garanties complémentaires payantes comme le remboursement du loyer en cas de départ prématuré du locataire ou encore l’indémnisation en cas de perte financière résultant de la non-location du logement.

Remplissez, dès à présent, le formulaire du Meilleur Comparateur pour recevoir gratuitement des devis... vous pourrez les examiner à la loupe !

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, a des fins de mesure d'audience et d'amélioration de la qualité du service, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.